Le parfum des sirènes

Noté 5.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(2 avis client)

21.00

Gisèle Pineau

UGS : 9782715244764 Catégorie : Étiquettes : ,

Description

Par ses frasques et ses manières dévergondées, Siréna avait agacé la curiosité des jeunes garçons à qui elle offrait parfois à humer ses cheveux aux fragrances d’eau marine. Des années plus tard, dans les yeux de leurs femmes, ils étaient devenus ces types roublards et lubriques. Des maris, des pères de famille inconséquents. Ils avaient aimé la Sirène avec passion. Non seulement pour son esprit libre, son grain de folie et ses chansons, mais surtout pour ce qu’elle incarnait et qui les attirait sans cesse vers elle comme un aimant. Lorsque, le 14 juillet 1980, Siréna Pérole alias Sissi, vingt-sept ans, est retrouvée morte chez elle, apparemment victime d’une mauvaise chute, le voisinage accueille la nouvelle avec des sentiments partagés. Celle qu’on surnommait la Sirène – à cause de son prénom, mais aussi de son charme envoûtant – était un phénomène : les hommes l’admiraient, les femmes la jalousaient. Le temps passe, mais le souvenir de la belle Siréna continue de hanter les esprits. A commencer par celui de son fils, Gabriel, orphelin à deux ans… Gisèle Pineau peint avec maestria le destin d’une femme singulière, tout en faisant le récit d’une incroyable saga familiale. Dans un monde coloré, saturé d’odeurs et de parfums, parmi les héliotropes blancs, jasmins des bois, figuiers et autres frangipaniers…

Informations complémentaires

Nom Editeur

Nombre Pages

256

2 avis pour Le parfum des sirènes

  1. pegases

    Gisèle Pineau, écrivaine Guadeloupéenne, a posé ses valises sur l’île de Marie-Galante. Sans doute notre belle île a t elle inspiré les titres de chapitre, plantes et arbres au symbolisme puissant. Une histoire de famille, plusieurs générations sur presque cent ans, famille qui trouve ses racines au morne Dorius, dans le bourg de Saint Robert.
    En toile de fond, l’énigmatique et fascinante Sirena, mystérieusement retrouvée morte en son domicile, malheureux accident ou crime ?       De ce drame; Gisèle Pineau tisse une intrigue tenue mais efficace, avec cette histoire de famille, petite histoire dans la grande histoire en ajoutant pour le lecteur plus attentifs, certaines vérités de la complexe culture guadeloupéenne. Un texte d’une grande beauté.

  2. Note 5 sur 5

    pegases

    Un texte d’une grande beauté.

Ajouter un Avis

n poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Ignorer

preloader